20.10.21⎥Soutien à « Mimmo » Lucano ⎥La solidarité ne sera jamais un crime

Le 30 septembre dernier, Domenico (« Mimmo ») Lucano, ex-maire italien de Riace (Calabre) a été condamné en première instance à 13 ans de prison et 500.000€ d’amendes pour association de malfaiteurs visant à aider et encourager l’immigration irrégulière, fraudes, détournement de fonds publics et abus de pouvoir. La réalité c’est que Mimmo était déjà une personnalité connue et reconnue pour l’action d’intégration des personnes en migration qu’il a mené dans son village alors qu’il était maire, village qui mourrait petit à petit faute de forces vives… 

Dans une Italie où le Ministre de l’Intérieur s’appelle Matteo Salvini, Mimmo est une cible évident : il est arrêté à l’automne 2018 et placé en résidence surveillée. Par la suite, les 200 personnes en migration qui avaient été accueillies à Riace ont été déplacées en « centres d’accueil », toujours sur ordre de Salvini.

13 ans de prison c’est deux fois plus que les réquisitions du Procureur… C’est l’équivalent de peines infligées à des chefs mafieux aussi.

Dégoûtée par cette peine qui incarne les politiques racistes de l’Europe, la campagne Abolish Frontex a écrit une lettre ouverte signée par 166 organisations dans toute l’Europe ainsi que par plusieurs centaines de personnes individuelles. Hier, nous sommes allés remettre cette lettre et ses signatures à l’ambassade d’Italie, à destination des autorités italiennes. 

Hier, avec Solidarity is not a crime, nous sommes allés dire tout notre soutien à Mimmo, aux personnes criminalisées pour avoir aidé des personnes en migration et aux personnes en migration elles-mêmes (leur répression est souvent bien moins visible et suscite moins de soutien). Un beau moment empreint de mots, de notes de musique, de chants, et de résistance.

La solidarité ne sera jamais un crime !

(Vidéo : Solidarity is not a crime)

 

(Crédit photo : Jerome Peraya et Sarah Reader)