Solidarité avec les ‘Stansted 15’

[Anglais en-dessous]

L’année dernière à l’aéroport de Londres Stansted, 15 personnes ont empêché le décollage d’un avion affrété pour déporter des migrants. Ces activistes risquent aujourd’hui une peine d’emprisonnement à vie pour des accusations liées au terrorisme – des charges sans précédent – portées contre elles uniquement en raison de leur action directe non violente, action qui a permis de révéler les expulsions illégales systématiques du Ministère de l’intérieur britannique.

Ces vols charters sont secrets, se passent dans la violence et permettent d’expulser des migrants illégalement. Ces demandeurs d’asile, victimes de trafic d’êtres humains et dont les recours n’avaient pas encore été examinés par les autorités, risquaient des persécutions et la mort si elles étaient renvoyées cette nuit là. Cette action a permis à onze d’entre eux d’être toujours présents sur le sol britannique aujourd’hui; leurs dossiers ayant bénéficié du temps nécessaire pour un examen approfondi. Une personne a quant à elle, obtenu l’autorisation de séjour.

Les déportations violentes font partie des politiques anti-migrants et de la militarisation des frontières à travers l’Europe.

L’action directe joue depuis longtemps un rôle essentiel dans la résistance à l’oppression et la défense des libertés. Les charges excessives à l’encontre des « 15 de Stansted » reflètent une criminalisation inquiétante des manifestations et actions et constituent une tentative préoccupante de répression de la société civile.

Au Royaume-Uni des universitaires, des politiciens et des organisations de défense des droits humains de premier plan ont pris la parole pour demander l’abandon des poursuites.
En tant qu’organisations de la société civile, de groupes et collectifs de différents pays, nous nous associons à eux pour exprimer notre solidarité avec « les 15 de Stansted » et appelons à l’abandon des charges et poursuites.

Signé par:

  • Agir Pour la Paix (Belgium)
  • Vredesactie (Belgium)
  • Tractie (Belgium)
  • Human Rights Institute (Slovakia)
  • La Transicionera (Spain)
  • Le Comité des Travailleurs.ses Migrants.tes avec et sans papiers de la CSC Bruxelles (Belgium)
  • Solidarity is not a crime (Belgium)
  • Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés (Belgium)
  • Festival Steenrock (Belgium)
  • Antidote-Publishers (Belgium)
  • TheWielsHouse (Hébergement collectif – Brussels) (Belgium)
  • Collectivo Garcia Lorca (Brussels – Belgium)
  • Collectif CRER (Belgium)
  • Getting The Voice Out (Belgium)
  • ADES Network (Belgium)
  • LLN Bouge (Belgium)
  • Ronnie Ramirez, cinéaste belge (Belgium)
  • CNAPD (Coordination Nationale d’Action Pour la Paix et la Démocratie) (Belgium)
  • Doorbraak (Netherlands)
  • Amoureux Vos Papiers (Belgium)
  • Actrices et acteurs des temps présents (Belgium)
  • René Binamé, collectif anarcho-punk (Belgium)
  • Stop the War on Migrants (Netherlands)
  • Anarchist Anti-deportation Group Utrecht (Netherlands)
  • Gruppe für eine Schweiz ohne Armee (Switzerland)
  • Jornal MAPA – Jornal de Informação Crítica (Portugal)

Facebook End deportations : https://www.facebook.com/EDeportations

**************************
International solidarity with the Stansted 15
Last year, 15 people blocked a deportation charter flight for ten hours to prevent it from taking off. The Stansted 15 are facing potential life imprisonment on terrorism-related charges – unprecedented charges for their non-violent direct action which exposed systematic unlawful deportations by the Home Office.

Charter flights are secret, brutal and are deporting people unlawfully. The people on the plane faced persecution and death if deported – there were asylum seekers and trafficking victims with ongoing claims to be forcibly deported that night. Eleven people who were due to be deported that night are still in the UK with ongoing claims as a direct consequence of the non-violent direct action. One person has since got leave to remain.

Violent deportations are part of the anti-migrant policies and militarisation of borders that are taking place across Europe.

There is a long history of direct action playing an essential role in resisting oppression and defending freedom. The excessive charges the Stansted 15 face reflect a worrying criminalisation of protest and attempts to clamp down on civil society and protest.

In the UK, leading academics, politicians, and human rights organisation have all spoken out to have the Crown Prosecution Service to drop the charges against them.

As civil society organisations and groups from different countries, we join them in expressing our solidarity with the Stansted 15 and call for the charges to be dropped.

Signed

  • Agir Pour la Paix (Belgium)
  • Vredesactie (Belgium)
  • Tractie (Belgium)
  • Human Rights Institute (Slovakia)
  • La Transicionera (Spain)
  • Le Comité des Travailleurs.ses Migrants.tes avec et sans papiers de la CSC Bruxelles (Belgium)
  • Solidarity is not a crime (Belgium)
  • Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés (Belgium)
  • Antidote-Publishers (Belgium)
  • Festival Steenrock (Belgium)
  • TheWielsHouse (Hébergement collectif – Brussels) (Belgium)
  • Collectivo Garcia Lorca (Brussels – Belgium)
  • Collectif CRER (Belgium)
  • Getting The Voice Out (Belgium)
  • ADES Network (Belgium)
  • LLN Bouge (Belgium)
  • Ronnie Ramirez, cinéaste belge (Belgium)
  • CNAPD (Coordination Nationale d’Action Pour la Paix et la Démocratie) (Belgium)
  • Doorbraak (Netherlands)
  • Amoureux Vos Papiers (Belgium)
  • Actrices et acteurs des temps présents (Belgium)
  • René Binamé, collectif anarcho-punk (Belgium)
  • Stop the War on Migrants (Netherlands)
  • Anarchist Anti-deportation Group Utrecht (Netherlands)
  • Gruppe für eine Schweiz ohne Armee (Switzerland)
  • Jornal MAPA – Jornal de Informação Crítica (Portugal)