Dépenses nucléaires Vs dépenses de santé : jeu, set et match !

Le moment serait plutôt mal venu pour faire de la démagogie, reconnaissons-le. Cependant, il est important de rapeller les choix budgétaires (et donc politiques !) qui ont été fait dans différents pays ces dernières années. Ceux-ci ont des conséquences on ne peut plus claires aujourd’hui, en pleine période de pandémie…

 

Commençons par la Belgique :

 

 

En France :

 

 

Au Royaume-Uni :

 

Traduction :

– Dépenses annuelles du Royaume-Uni pour les armes nucléaires ➡️ 7,2 milliards de Livres sterling

Ce qui équivaut à 100.000 lits en unité de soins intensifs, ou 30.000 ventilateurs, ou encore 50.000 infirmières et, finalement, 40.000 médecins.

Au Etats-Unis :

 

Traduction :

– Dépenses annuelles des Etats-Unis pour les armes nucléaires ➡️ 35,1 milliards de dollars

=

300.000 lits en unité de soins intensifs

+

35.000 ventilateurs

+

150.000 infirmières

+

75.000 médecins.

 

Alors, plus que jamais, nous soutenons la Campagne Internationale pour l’Abolissement des Armes Nucléaires (ICAN), pour que l’après Covid-19 soit bien différent de l’avant, pour que nos Etats investissent dans les secteurs qui assurent vraiment la sécurité des citoyens. Les armes nucléaires ne sauvent aucune vie : les aides-soignant.e.s, infirmièr.e.s médecins, les personnes qui assurent le nettoyage et la logistique des hôpitaux, oui. Faisons en sorte de nous en souvenir.