Bomspotters : appel à soutien pour le procès

Les 7 bomspotters accusés de s’être introduits dans le Quartier général de l’OTAN, aussi appelé SHAPE, d’y avoir pris des images et de les avoir ensuite diffusées sont convoqués au tribunal correctionnel de Mons. Ils risquent 5 ans de prison et une forte amende. La date du procès est reportée au 26 octobre 2015.

Il n’est pas inutile de rappeler le contexte dans lequel s’inscrit la présence des armes nucléaires en Belgique puisque ce pays fait partie des cinq pays européens à “accueillir” des bombes nucléaires américaines sur son sol, et ce depuis plus de trente ans. Or, au yeux du droit international, cette présence est illégale…

Dans le cadre des campagnes NATO GAME OVER/BOMSPOTTING, et depuis plus de quinze ans, des milliers de personnes ont marqué leur opposition à la présence des armes nucléaires sur le sol belge ainsi qu’aux politiques de l’OTAN dont la stratégie militaire est décidée au SHAPE. Par des actions diverses et variées (plaintes, interpellations politiques,…) ils n’ont eu de cesse d’appeler la Belgique au respect de ses engagements internationaux et nationaux.

Des actions d’inspection citoyenne de la base de Kleine-Brogel, du quartier général politique de l’OTAN à Evere, du quartier général militaire de l’OTAN à Mons et de plusieurs autres lieux impliqués dans la présence des armes nucléaires ou de l’utilisation qu’il pourrait être fait de celles-ci ont été réalisées. Etant donné l’extraordinaire létalité et la force de destruction massive que ces armes représentent, les bomspotters ont agi dans un état de nécessité c’est à dire qu’ils n’ont pas eu d’autres choix que de conduire des actions, certes illégales, pour empêcher la réalisation d’un crime bien plus grave.
De plus, si l’Etat belge tient à aller en justice qu’il le fasse correctement : les délits politiques doivent être jugés à la Cour d’assises et nulle part ailleurs.

Ce procès devrait être celui des armes nucléaires et non celui de ceux qui luttent pour un monde sans violence et sans la menace d’y recourir !

Comment soutenir ?

– En signant cet appel en votre nom ou celui de votre organisation en répondant à bomspotters@agirpourlapaix.be
– En vous rendant au Tribunal correctionnel de Mons le 26 octobre 2015 (suivez également le site web > https://bomspotters.wordpress.com ou la page FB > www.facebook.com/bomspotters)
– En diffusant l’information dans vos réseaux
– En faisant un don pour amortir les frais de justices IBAN BE71 0013 3162 2969 (BIC GEBABEBB) au nom de ASBL APAIX/PAV – (tout don de plus de 40 euros est déductible fiscalement)