Action contre les armes nucléaires en Angleterre

Au côté de quelques 200 activistes internationaux, des Bomspotteurs belges ont, ce lundi 2 septembre à Aldermaston, bloqué pendant plusieurs heures les portes d’une des usines de développement et de production d’armes nucléaires. Nombre d’entre eux sont actuellement arrêtés par la police après avoir mené cette action directe nonviolente en vue de manifester leur opposition à la modernisation des armes nucléaires.

DSC_2467Des centaines d’activistes venus de toute l’Europe se sont rassemblé depuis ce 26 août à Burghfield, en Grande-Bretagne. Ensemble, ils ont planifié des actions directes non-violentes contre ” l’Atomic Weapons Establishments (AWE) ” de Aldermaston et de Burghfield, dans lesquelles les armes atomiques sont développées et produites. Le camp d’actions prend place dans le cadre de la campagne AWE. Avec cette dernière, les organisations pacifiques britanniques veulent persuader le gouvernement d’abandonner ses projets de renouvellement de ses systèmes d’armes nucléaires Trident.

Trident est un missile balistique intercontinental équipé d’ogives nucléaires et stationné dans plusieurs sous-marins.

Le système actuel restera opérationnel jusqu’en 2028. Depuis des années, un débat majeure a pris place sur le renouvellement du système. Le plan actuel prévoit de remplacer le système en Grande-Bretagne et de garder une capacité nucléaires jusqu’au moins 2060. Remplacer le système d’armes nucléaires Trident et le maintenir opérationnel dans les prochaines décennies coûterait jusqu’à 100 milliards d’euros. En 2016, la décision finale devrait être prise.

Au côté de quelques 200 activistes internationaux, des Bomspotteurs belges ont, ce lundi 2 septembre à Aldermaston, bloqué pendant plusieurs heures les portes d’une des usines de développement et de production d’armes nucléaires.

Moderniser ou désarmer?

Les plans de modernisation des bombes nucléaires tactiques B61 entreposées à Kleine Brogel sont également prêts. La nouvelle génération d’armes nucléaires devrait améliorer la précision. La mise à niveau planifiée est estimé à au moins 10 milliards de dollars. Notre pays subira des conséquences financières de ce renouvellement.

Le prochain gouvernement devra prendre une décision sur le renouvellement des anciens avions de combats F16. Si l’armée belge veut garder sa tâche nucléaire au sein de l’ OTAN, seul le bombardier F35 (Joint Strike Fighter) pourrait accomplir cette tâche. Le développement de cet appareil est retardé par des obstacles techniques majeures. Un seul de ces avions devrait coûter près de 150 millions d’euros.

Alors que des mesures drastiques d’austérité sont prises un peu partout en Europe, les pays de l’OTAN investissent des milliards d’euros dans des systèmes d’armements inutiles et dangereux. C’est irresponsable.

” Les plans de modernisation des puissances nucléaires sapent toutes les initiatives en vue de voir un monde sans armes nucléaires. Le gouvernement belge doit lancer le signal clair aux Etats-Unis que les armes nucléaires doivent partir aussi vite que possible de la Belgique” affirme Roel Stynen de Vredesactie.

Lors de la prochaine étape, la Russie et les Etats-Unis, ainsi que les autres puissances nucléaires devraient relancer les négociations. Les plans actuels de modernisation du système d’armes nucléaires du gouvernement britannique est donc contre productif et irresponsable.

La fin des armes nucléaires

C’est la raison pour laquelle des bomspotteurs prennent part aux actions directes non-violentes au Royaume-Uni. “Avec notre participation au camp d’actions, nous renforçons le réseau européen des organisations antimilitaristes” dit Zoï Dethier d’Agir pour la Paix. “Nous menons ensemble des actions non-violentes et définissons un stratégie commune au niveau européen en vue d’un monde sans armes nucléaires.”

Le 20 octobre, le mouvement belge pour la Paix organise au Parc du Cinquantenaire un évènement important sous le nom de “TIME TO GO”. Nous lancerons un message clair au gouvernement belge: les armes nucléaires doivent quitter le sol belge.

Plus d’information

Des photos, des vidéos et de l’information concernant ce camp et cette action sont disponibles ici