Action : Cocktail européen de l’armement

0017-10136336654_3c55619dd7_z

 » Merci l’Union Européenne » – Les vendeurs d’armes

Le 7 octobre, des militants de Vredesactie et Agir pour la Paix ont mené une action nonviolente devant de la Direction Générale des Entreprises de la Commission européenne . Les pieds dans le sang et vêtus de costumes et de cravates ornées d’armes, des faux représentants de l’industrie de l’armement ont offert un cocktail à la Commission Européenne en vue de les remercier pour leur soutient tant actif que financier à l’égard de l’industrie de l’armement.

Tom Cox, Vredesactie, porte-parole des militants : «Sur le ton de l’ironie, les faux fabricants d’armes et les faux fonctionnaires européens qui baignaient dans le sang, illustre la vérité sanglante qui se cache derrière la relation d’influence et de financement entre de l’industrie de l’armement et l’Union européenne. Cette action dénonçait que les principaux fabricants d’armes sont ceux qui profitent le plus de la politique européenne. »

L’Union Européenne subventionne l’industrie de l’armement

0004-10136490963_dbe4c90c1a_zLe bâtiment de la Direction générale de l’Industrie et de l’entrepreneuriat est l’une des principales administrations de la Commission européenne . Cette administration encourage l’industrie de l’armement par l’octroi de subventions (souvent provenant de fonds publics) et par une série d’autres mesures favorables aux entreprises. Elle a récemment publié ses recommandations pour renforcer l’industrie européenne de défense. Ces recommandations ont été élaborées après une large consultation avec les fabricants d’armes.

Sur la totalité des subventions européennes destinées à la recherche et au développement au cours de la période 2007-2013 plus d’ 1,4 milliard d’euros ont été octroyé aux fabricants d’armes européens sous le couvert du développement de nouvelles technologies… d’armement . Soit, une grosse part du gâteau des subventions européennes au profit des fabricants d’arme.

Selon Tom Cox de Vredesactie : « Officiellement, l’argent européen de la recherche doit être utilisé pour des applications civiles. Cependant, il n’existe aucune garantie que les résultats de cette enquête ne soient attribués au développement de technologie de l’armement  » .

L’un des projets de recherche financés avec l’argent de la Commission européenne, nommé OPARUS, a fait l’objet de la création d’un aéronef sans pilote qui n’est autre qu’un drone. Ce projet d’une valeur de 1 million d’euros a été réalisé par un consortium de fabriquant d’arme européens et israéliens .

Par ailleurs, dans le cadre du programme Horizon 2020 l’industrie de l’armement va pouvoir bénéficier d’une enveloppe de 100 autres millions d’euros octroyée par la Commission Européenne pour le développement d’un drone de combat européen. « Il s’agit là réellement d’un robot tueur qui peut prendre des décisions autonomes sur la vie et la mort des individus. Les recommandations de la Commission européenne montre qu’elle ne remet pas en cause l’opportunité d’un tel robot tueur ou une autre technologie d’armes. Car pour elle, si c’est bon pour l’industrie européenne de l’armement, alors l’Union Européenne doit promouvoir l’industrie de l’armement. » – a ajouté Tom Cox.

L’industrie de l’armement est le partenaire privilégié de l’UE

0012-10136514343_dbec043771_zSi l’on en croit les recommandations en matière de politique européenne datant du 3 Juillet 2013 sur le site Internet de la Commission, développer une forte industrie européenne de l’armement est presqu’une fin en soi. L’influence de cette industrie est également visible au sein des prétendus groupes d’experts qui ont très souvent un lien indéniable avec l’industrie de l’armement. Ces « experts » sont représentés de manière disproportionnée et déterminent en grande partie les nouvelles lignes législatives et politiques que la Commission suivra ensuite.

 » L’emprise de l’industrie de l’armement sur la politique européenne est dangereuse», a déclaré Tom Cox.  » Les représentants de l’industrie de l’armement sont considérés comme des experts en matière de sécurité et de défense. Les gens oublient que le seul objectif de l’industrie est de vendre toujours plus de la technologie militaire. Mais un monde où de plus en plus d’armes redoutables sont mises en circulation, ne rend en rien ce monde plus sûr… ‘’

Lancement de la campagne ‘’Non à l’Europe militaire | Ctrl + Alt + U E ‘’

0022-10136566726_946776cf79_zCette action fut le lancement de la campagne ‘’Non à l’Europe militaire | Ctrl + Alt + U E ‘’ lancée par Vredesactie et soutenue activement par Agir pour la Paix. Dans la perspective des élections européennes de mai 2014, nous avons décidé de nous faire entendre directement dans le quartier européen à Bruxelles.

Les 19 et 20 décembre aura lieu un important sommet européen entre chefs d’Etat. Ce sommet sera axé sur le volet Sécurité et défense du futur traité transatlantique. A travers plusieurs actions à venir, nous perturberons les activités quotidiennes de la « bulle euro-bruxelloise ». Ceci afin d’expliquer et de rendre visible les liens entre l’industrie de l’armement et de la politique européenne.
Plusieurs actions sont prévues le 19 décembre. Un week-end de formation est prévu du 22 au 24 novembre afin de venir y préparer votre propre action. Venez nombreux-ses !