Ventes d’armes belges à l’Arabie Saoudite : une histoire sans fin

« L’Arabie Saoudite est le plus important client des armes belges. Au cours des 30 dernières années, environ un tiers des exportations d’armes belges ont été destinées à l’Arabie saoudite. En 2019, entre 50 et 75 % des exportations d’armes belges avaient pour destination finale l’Arabie saoudite. Ces exportations ont été contestées devant les tribunaux et le Conseil d’État a maintenant suspendu toutes les exportations d’armes destinées aux unités militaires saoudiennes actives dans la guerre au Yémen. Cela concerne plus particulièrement la Garde nationale saoudienne.

Selon le gouvernement régional wallon, qui a accordé les licences d’exportation, la Garde nationale saoudienne n’est active qu’à l’intérieur de l’Arabie saoudite et non dans des opérations militaires à l’extérieur du pays. Elle ne participerait donc pas à la guerre au Yémen, mais serait uniquement impliquée dans la protection des frontières saoudiennes. Cette enquête prouvera que c’est faux… »

Voici les premières lignes de cette nouvelle enquête menée minutieusement par Vredesactie au coeur de la vente d’armes belges à l’Arabie Saoudite. Le rapport complet est disponible en anglais ici. 

Suite à la publication de ce rapport La CNAPD, La Ligue des droits humains et Vredesactie, soutenus par Amnesty International, et puisque la presse indique « que le gouvernement wallon a délivré des nouvelles licences d’exportation pour la garde nationale saoudienne, alors que différentes décisions du Conseil d’Etat ont suspendu puis annulé la délivrance de telles licences à plusieurs reprises au cours des dernières années », ces associations indiquent dés lors « retourner devant le Conseil d’Etat pour demander la suspension et l’annulation de ces nouvelles licences. » (Communiqué de presse)

Quelques articles de presse dans Le Soir (pour les abonnés), RTL.be,…

Pendant que le gouvernement wallon ferme les yeux des vies humaines continuent d’être perdues avec l’implication d’armes belges, là-bas, au Yémen.