Rassemblement : Trois mois de guerre, pas un jour de plus !

25/05/2022 | 17h30 | Gare Centrale

Il y aura un rassemblement la semaine prochaine pour marquer les trois mois depuis le début de la guerre en Ukraine. Nous esperons que ça soit un lieu de rencontre pour le mouvement de la paix et que nous pouvons profiter pour parler de différents types d’action. Qui sont les acteurs, quels sont les discours et qui sont les profiteurs (les entreprises) qui alimentent et profitent des guerres ? Et quelles actions anti-guerre à travers l’histoire nous inspirent ? Comment voulons-nous agir à Bruxelles ?
Rejoignez-nous mercredi prochain devant la Gare Centrale (Carrefour de l’Europe) pour former une chaîne humaine avec des drapeaux de la paix. Nous ferons une minute de silence pour toutes les victimes de toutes les guerres.
Trois mois se seront écoulés depuis le début de la guerre en Ukraine et l’Union européene privilège la militarisation croissante, l’augmentation des budgets de défense et les ventes d’armes au détriment de la diplomatie. Les tensions internationales et même les menaces nucléaires augmentent. La guerre a un coût dévastateur et une fois commencée, le chemin vers la paix est long et difficile.
Depuis le début de la guerre nous ne cessons de recevoir des nouvelles d’objecteurs de conscience qui refusent de combattre et de s’impliquer dans cette guerre. Des groupes tels que le Mouvement des objecteurs de conscience (Russie) et le Mouvement pacifiste ukrainien partagent leurs appels à la paix et réitèrent leur refus de prendre les armes. De nombreuses autres personnes cherchent refuge dans d’autres pays pour éviter d’être conscrites ou désertées.
Nous rejetons:
  • la militarisation croissante de l’Union européenne, l’augmentation des depenses militaires et la vente d’armes. Le militarisme est à l’origine de cette crise et n’est pas la solution.
  • Les menaces nucléaires qui augmentent.
Nous demandons que tou.t.es les réfugiés et personnes qui fuient les conflits, la violence et les persécutions sont bienvenues et doivent être accueillis.
Nous sommes en solidarité avec tous les objecteurs de conscience et toutes celles et ceux qui résistent cette guerre dans différents pays
Nous appelons à un cessez-le-feu et à une désescalade immédiate !
Merci de partager l’événement sur Facebook