Farde de presse | 50 ans de l’objection de conscience

Communiqué de presse : 50e anniversaire de la loi belge
sur l’objection de conscience au service militaire

Il y a cinquante ans, la loi belge sur l’objection de conscience au service militaire était votée définitivement par les députés le 6 mai 1964, signée par le roi Baudouin le 3 juin et publiée au Moniteur belge le 19 juin 1964.

Un demi-siècle s’est donc écoulé entre l’introduction du service militaire généralisé (aux hommes), signée par le roi Léopold II en novembre 1909, et la reconnaissance légale de contester individuellement la préparation à la guerre.

Les exemples de la Grande Bretagne en 1916 (en pleine 1ère Guerre Mondiale) et du Danemark en 1919, qui étaient les précurseurs d’une loi pour les objecteurs de conscience, ont inspiré les législateurs de nombreux pays à se doter d’une telle législation.

Jean Van Lierde, objecteur pionnier qui encouru la prison, œuvra à travers plus de dix ans de lutte parlementaire au vote du statut pour les objecteurs leur permettant d’effectuer un service civil en remplacement du service militaire obligatoire.

Une cérémonie d’hommage lui sera rendue le dimanche 18 mai 2014 à 10h sur sa tombe à Watermael-Boitsfort par des pacifistes belges et européens qui sera suivie par une réception à la maison communale.

Grâce à cette loi, des milliers de jeunes belges effectueront un service civil alternatif, qui aura constitué une force d’appui importante à des centaines d’organisations en Belgique, jusqu’au moment de la fin, ou plutôt la suspension, de la conscription décidée en 1992 (les derniers miliciens termineront le service en 1995).

Depuis, le droit à l’objection de conscience au service militaire est reconnue par le Traité de l’UE, par le Conseil de l’Europe et par les Nations unies.

À l’occasion de ce 50ème anniversaire, plusieurs initiatives sont annoncées :

  • la création d’un registre des objecteurs de conscience (OC) à la préparation à la guerre (en particulier pour ceux qui n’ont pas pu faire appel au statut d’OC, tels les jeunes d’aujourd’hui et les femmes) ;

  • la journée mondiale de l’objection de conscience, le 15 mai avec des actions de solidarité dans plusieurs pays avec les objecteurs emprisonnés;

  • une conférence de presse le 16 mai sur le droit d’asile des objecteurs de conscience en Europe ;

  • une exposition sur 50 ans de l’OC en décembre 2014 qui sera inaugurée à l’occasion de la journée internationale des Droits de l’Homme ;

  • la participation à une exposition sur le pacifisme en Belgique en 2015 organisée par le Mundaneum.

Lors de la conférence de presse, Jean Jacqmain, juriste et professeur à l’ULB, a présenté sa réflexion sur le droit à l’objection à la production d’armement, qui représente un champ de travail pour le monde politique et les interlocuteurs sociaux.

La conférence de presse et les activités sont organisées par un comité ad hoc pour le cinquantenaire, composé par les organisations suivantes : Agir pour la Paix, www.agirpourlapaix.be, (section de la War Resisters’ International – WRI –, et de l’International Fellowship of Réconciliation – IFoR), Tumult, www.tumult.be (ex-Jeugd en Vrede, ex-Burgerdienst voor de Jeugd), vzw Vredesactie www.vredesactie.be (section de la WRI) et le Bureau européen de l’objection de conscience (BEOC-EBCO) www.ebco-beoc.org.

INFORMATIONS POUR LA PRESSE :

Farde de presse :

Logo O.C Jean Van Lierde expo-pacifisme Liens interessants registre de l’objection de conscience Prisonners for peace JP_van_Bendegem Jean_Jacqmain Jan_van_Criekinge Histoire del’objection de conscience International_steps Communiqué_de_presse Appel_aux_objecteurs

Contacts pour la presse :

Sam Biesemans (bilingue), sambiesemans@skynet.be, gsm : 0477 26 88 93 ;

Jérôme Peraya (FR), jerome@agirpourlapaix.be, tél : 02 648 52 20, gsm : 0497 43 54 89 ;

Jan Van Criekinge (NL), jan.vancriekinge@gmail.com gsm : 0473 55 29 86 ;

Jan Rutgeerts (NL), jan@tumult.be, tel. : 015 43 56 96, gsm : 0486 36 09 68.