23.02.24 | 2 ans de guerre en Ukraine. Stop ! 

Appel à action

Ce 24 février, la guerre en Ukraine entrera dans sa troisième année.

Une guerre qui a évolué ces derniers mois en une guerre de tranchée qui, bien que figée, reste tout aussi meurtrière et destructrice, laissant dans son sillage près de 200 000 vies perdues et 300 000 personnes blessées. Aujourd’hui, un enfant sur quatre est en besoin urgent d’aide humanitaire dans le pays. Les destructions se chiffrent à plus de 380 milliards d’euros. 

Malgré cela, la Russie poursuit ses opérations militaires. Les opposants à cette guerre restent durement réprimés.

Le soutien militaire de la Belgique et des pays de l’OTAN à l’Ukraine a continué à progresser au fil du temps, en nombre et en types d’armement fournis. Jusqu’à la livraison d’armes à l’uranium appauvri ou de bombes à sous-munitions, pourtant interdites par le droit international. Il reste aujourd’hui peu de types d’armement que les alliés n’aient pas encore fournis à l’Ukraine. 

Dans quel but ? Avec quels objectifs ?

Il est de plus en plus évident, après deux ans de conflit, que ce soutien militaire offre peu de perspective de paix. Les coûts humain, sociétal et environnemental du conflit sont exacerbés. Or, nous continuons de constater en parallèle le peu d’efforts de ces mêmes pays, tout comme de la Russie, sur le front diplomatique afin de rechercher avec d’autres moyens, la fin des hostilités et le respect du droit international. Au contraire, la promesse de livraison d’avions de combat F16 d’ici 2025 souligne le manque de disposition actuelle pour une solution politique.

Il est le temps de reconnaître le bourbier toujours plus profond où la guerre nous entraîne et enfin en tirer les enseignements qui s’imposent : Il faut faire taire les armes. La guerre doit cesser pour éviter de nouvelles effusions de sang. La sauvegarde de la vie et la prévention d’autres destructions doivent être au centre des priorités politiques et diplomatiques.

Deux ans après, nous appelons à nous rassembler afin de réaffirmer notre condamnation de l’agression russe de 2022 et notre opposition à cette guerre ainsi que l’importance de dénoncer ses conséquences concrètes et l’impasse dans laquelle elle se trouve.

En tant que mouvement pour la paix, rappelons l’urgente nécessité d’un cessez-le-feu immédiat, ouvrant enfin la voie à des négociations pour une paix juste et durable.


📅 Vendredi 23 février 2024

⏰ 17h

📍 Place de l’Europe (Gare de Bruxelles Centrale)