NATO GAME OVER 2012

800 activistes de toute l’Europe ferment l’OTAN

A 14h00 cet après-midi, 800 activistes venus de toute l’Europe se sont dirigés vers le Quartier Général de l’OTAN.
Quelques 500 personnes ont tenté de rentrer sur le domaine de l’alliance en vue d’y fermer les bâtiments et entrées principales. Malgré la présence de plus de mille policiers, 16 activistes ont réussi à rentrer sur le domaine de l’OTAN. 483 activites ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de passer l’enceinte de l’OTAN. Au même moment plus de 300 personnes manifestaient et montraient leur support à l’action de désobéissance civile des activistes.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=dtkl3W-RlBw&w=560&h=315]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=SJoz1-H9exQ&w=560&h=315]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=a2XfL-J33ZE&w=560&h=315]

Là où la Paix est en jeu, l’intervention non-violente est nécessaire. Une alliance militaire comme l’OTAN, qui intervient dans le monde entier, qui possède des armes nucléaires et est prête à les utiliser en premier, est un danger pour la Paix mondiale.

Le 20 et 21 mai, les chefs d’états et de gouvernements se réuniront à Chicago afin de déterminer le rôle de l’OTAN dans ses interventions militaires en dehors du territoire de l’Alliance ainsi que le rôle des armes nucléaires au sein de l’organisation.

Une action de désobéissance civile
NATO GAME OVER est tout d’abord une action directe non-violente de désobéissance civile. Nous commettons un petit délit et ce en vue de prévenir un plus grand crime de guerre. Nous sommes ainsi soutenus par le droit international.
Des centaines d’activistes, organisés en équipes d’intervention passeront l’enceinte et rentreront sur le terrain du Quartier Général de l’OTAN pour y fermer les bâtiments, portes et entrées principales.

Une zone de Support
Au même moment, devant l’entrée principale de l’OTAN, des centaines d’autres citoyens supportent les équipes d’interventions qui rentrent sur le domaine de l’OTAN.

Notre politique belge de Défense est en grande partie définie par notre appartenance à l’OTAN, nous demandons :

L’arrêt de la politique d’intervention militaire
A Chicago, le Secrétaire Général de l’OTAN A.F. Rasmussen veut donner la priorité à la construction d’un dispositif d’interventions militaires. Après plus de dix années de guerre, le bourbier afghan nous montre à quel point cet idée a échoué. En Libye, l’OTAN a outrepassé la résolution de l’ONU et utilisé la ‘responsabilité de protéger’ comme excuse pour un changement de régime. Un an plus tard, l’OTAN laisse un pays fragmenté et dominé par des milices armées.

La fin des armes nucléaires
Le point épineux de l’agenda du sommet de Chicago est la politique de défense et de dissuasion de l’OTAN. A Chicago, les pays de l’OTAN doivent se mettre d’accord dans le rôle des 200 armes nucléaires tactiques américaines qui sont stationnées actuellement sur cinq pays européens. Ils ne semblent pas enclins à changer leur politique. Pourtant, les armes nucléaires tactiques n’ont aucune utilité militaire et il existe un large soutien publique et politique en faveur de leur retrait. A Chicago, nous verrons si l’OTAN ambitionne de se débarrasser de l’idéologie périmée de la guerre froide. Le maintient de la stratégie nucléaire actuelle est contre-productif pour le processus de non-prolifération.

L’arrêt du développement du bouclier anti-missile
Nos représentants à l’OTAN ont approuvé le développement du bouclier anti-missiles et sont d’accord pour que les états-membres de l’Union européenne en payent le prix, sans aucun débat publique. L’investissement de centaines de millions d’euros dans le bouclier anti-missiles, ne fait que relancer la course à l’armement mondial.

NATO GAME OVER
L’action de ce 1er avril fait partie de la campagne NATO GAME OVER menée par Action pour la Paix et Vrdesactie. Avec cette campagne, Action pour la Paix demande un réel débat démocratique sur le rôle de l’OTAN, qui aujourd’hui reste absent. Elle vise également à faire évoluer le point de vue de notre gouvernement à l’approche du sommet de Chicago du 20 et 21 mai prochain.

Nous ne voulons ni du bouclier anti-missiles, ni des interventions de l’OTAN en Libye ou en Afghanistan, ni des armes nucléaires illégales et dangereuses.
L’OTAN crée plus de problèmes qu’elle n’en résout, il est plus que temps d’arrêter la stratégie belliqueuse de l’OTAN.